UA-63585768-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/11/2015

Nous avons plus que jamais besoin des poètes

Nous avons plus que jamais besoin des poètes.

Les poètes sont des Voyants. Ils ont le pouvoir du merveilleux qui se niche au-delà de la perception, au fond des cœurs, au cœur des arbres. Ils peuvent voir l'avenir et si nécessaire, le fabriquer.

Les poètes n'ont pas de repos tant qu'ils n'ont pas trouvé la beauté. Ils savent la révéler même dans ce qui est hideux. Les poètes transforment tout ce qu'ils touchent en or.

Nous avons besoin des poètes parce qu'ils détiennent le verbe, la rime, le rythme et la mélodie qui enchantent jusqu'à nos tripes et font vibrer nos squelettes.

Nous avons besoin de la poésie comme miroir de nos émotions, parce que renoncer à comprendre et s'abandonner à l'extase est la seule réponse possible.

Nous avons besoin des poètes parce que la poésie n'est pas utile ; pourtant elle est la seule arme à même de mener la conquête du bonheur. La poésie porte en elle la force d'étouffer n'importe quelle peur.

Nous avons besoin des poètes parce qu'avant de songer à changer le monde, il faut éclairer le chemin.

Nous avons besoin des poètes de tous temps et de tous lieux : de Verlaine et de Rimbaud, d'Ovide et de Sappho, d'Omar Khayyam et de Salwa Al Neimi, de Jim Morrison et de Joan Baez, de Baudelaire, de Victor Hugo, de Chrétien de Troyes et de Claude Ponti.

Nous avons besoin des poètes parce qu'ils nous apprennent à chanter, à rire, à boire, à rêver, à pleurer et à jouir, à oublier d'être sérieux, à ressentir, enfin à vivre.